En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

Tous les articles (75)
  • La semaine de la presse 2018

    Par NATHALIE LOFFREDO, publié le vendredi 16 mars 2018 16:54 - Mis à jour le mardi 11 septembre 2018 08:59
  • Nouveau : des jeux éducatifs au CDI

    Par admin louis-pasteur-plaisance, publié le vendredi 8 juin 2018 10:17 - Mis à jour le mardi 11 septembre 2018 08:58
  • Club Journal

    Par admin louis-pasteur-plaisance, publié le mardi 11 septembre 2018 08:53 - Mis à jour le mardi 11 septembre 2018 08:55
    Participe au club journal avec Mme Galaup dès le mardi 25 septembre au CDI !
  • L'aventure c'est l'aventure (6e)

    Catégories :  archives 2017
    Publié le mercredi 15 mars 2017 10:10 - Mis à jour le mercredi 5 juillet 2017 10:28

     

     

  • la bande dessinée "Boule à zéro" et son dessinateur Serge Ernst

    Catégories :  actuCDI
    Publié le lundi 1 mai 2017 12:13 - Mis à jour le lundi 1 mai 2017 12:13

    Serge Ernst est né il y a 63 ans en Belgique mais est installé dans le Gers depuis très longtemps. Il dessine depuis tout petit et a commencé à fournir des planches de gag dessinées pendant plus de 15 ans au journal de Tintin puis au journal de Spirou avec les personnages des Zappeurs. Ses modèles préférés sont Franquin (Gaston Lagaffe, Spirou et Fantasio), Hergé (Tintin) ou Uderzo (Astérix)Lors d’une exposition de JoEl Azara (dessinateur de Taka Takata et ancien collaborateur de Hergé) il fait la connaissance de Zidrou (Ducobu). Ce scénariste s’attaque souvent à des sujets difficiles et peu « commerciaux » comme l’adoption, le handicap ou la maladie des enfants, il lui propose le scénario de Boule à zéro et Ernst accepte de dessiner les personnages. Avec les premières planches il va chercher un éditeur assez courageux et intéressé pour prendre le risque de les éditer.

    C’est l’éditeur Bamboo qui acceptera et bien lui en a pris car la série de 2 BD au départ en est à son 6ème tome. Zidrou qui fut victime d’un grave accident dans sa petite enfance et dut rester à l’hôpital longtemps a donc décidé de raconter la vie d’une petite fille atteinte d’un cancer et qui séjourne à l’hôpital depuis de longues années. Les auteurs ont le projet de l’adapter au cinéma mais des problèmes financiers retardent le tournage. Zidrou a su trouver le ton juste pour cette bande dessinée, pas de pathos larmoyant, ni de moquerie ou d’ironie grinçante, les « aventures de Zita » sont à la fois drôles et émouvantes, porteuses d’espoir et pleines de tolérance..

    Les résultats sont à voir dans le diaporama ci-dessous.

    Serge Ernst a ensuite expliqué comment il travaillait. L’inspiration, dit-il, est une gymnastique de l’esprit, il faut dessiner et chercher des idées tous les jours un peu comme un entraînement sportif. L’observation de ce qui l’entoure, les gens, les expressions, les objets, les paysages, est essentielle pour  reproduire correctement le décor et les personnages. Il lui faut à peu près un an pour faire un album, à raison d’une planche par semaine. Il travaille par bande c’est-à-dire un 1/3 de page dans le cas de Boule à zéro dans un format d’une fois et demi plus grand que le format de l’album. Sa première tâche est de faire la totalité de la planche de manière succincte pour voir le déroulement de l’action dans la page. Quand il est satisfait, il commence à dessiner au crayon bleu (qui ne se voit pas au scanner après, ce qui lui évite gommer) c’est l’étape du « crayonné », puis il repasse à l’encre noire, ensuite avec le logiciel Photoshop il laisse son collaborateur mettre les couleurs. Dans les bulles il écrit les textes à la main,c’est comme un dessin, maintenant on peut utiliser aussi l’ordinateur avec une certaine police de texte très lisible. 

    Enfin nous sommes passés à la réalisation de quelques visages avec des expressions différentes. Tout d’abord, il nous a rappelé les proportions d’un visage :

    • Dans l’ovale du visage, les yeux sont positionnés juste au-dessus de la ligne du milieu horizontal, puis la base du nez se trouve au milieu de la partie inférieure et la bouche sur la lignedu milieu cette dernière partie inférieure
    • Ensuite nous avons, sur ses conseils et en nous observant, donné des expressions à nos visages : joie, colère, peur, enfin nous avons essayé de créer un personnage


     

Abonnements
Flux RSS
Trier par
Catégories
Auteurs